Lifestyle, Fashion

Pourquoi j’ai choisi la mode ?


J’ai envie de vous faire un article un peu “bla-bla” comme on dit. Ce n’est jamais arrivé sur ce blog qui a bientôt 3 ans (oui oui, ça passe vite), mais c’est pour parler de quelque chose qui me tient à coeur et vous savez de quoi il s’agit si vous êtes en train de lire cet article ici, sur mon blog. Pourquoi la mode ? Pourquoi choisir la mode ? Pourquoi j’ai choisi la mode ? Je vous raconte tout sur comment je veux construire mon futur et ma vision, en espérant vous inspirer. 


1. une passion , mais pourquoi ?

Passion, petite définition: état affectif et intellectuel assez puissant pour dominer la vie mentale. Amour intense. Alors si faire du shopping, parler de mode, suivre les dernières tendances, écrire, respirer et rêver mode tous les jours c’est être passionnée, alors je le suis réellement… Oui c’est une passion mais pourquoi ? Pourquoi en faire tout un blog et tant d’articles, pourquoi en faire son métier ? tout simplement car c’est quelque chose qui m’a tout de suite attiré et depuis longtemps. Pourquoi ne pas vivre de sa passion ? Il faut  oublier l’idée “on fait un métier pour l’argent”, rien ne sert de faire 7 ans d’études quand on n’aime pas ce que l’on fait. La vie est bien trop courte pour perdre son temps.

La mode et les cosmétiques sont des univers qui me correspondent entièrement et qui m’ont toujours attiré. Ces mondes correspondent parfaitement à la personne que je suis devenue. Je ne dois pas être la seule à éprouver cela bien évidemment, ce sentiment de bien-être lorsque l’on fait des boutiques ou que l’on prossède à l’achat d’un tant attendu article qui vous faisait de l’oeil depuis 5 mois. C’est juste comme ça, ça vient naturellement, de la même manière que les gens changent. Quand quelque chose nous attire comme un aimant que ce soit les timbres, les vieux livres, les pièces, on ne peut s’empêcher de fouiner partout pour trouver son bonheur. Chacun ses passions mais la mode et la beauté sont des univers qui se partagent énormément mais qui sont aussi partagés par beaucoup. Et bien moi j’aime collectionner les belles pièces de tissu, les vieux sacs vintages avec leur histoire. J’aime que l’objet ait une âme et un passé, les pièces vintage sont mes favorites mais le mieux c’est de les chercher. Fouiner un peu partout pour trouver son bonheur c’est idéal.


2. Plus que des vetements, une vision du monde, une conceptualisation de soi

C’est vrai que l’on peut se demander pourquoi on éprouve une passion pour des choses que l’on porte, des bouts de tissu filés de coton. Mais bien évidemment c’est bien plus que ça. C’est un style de vie, une vision du monde. Des couleurs, des motifs, des aspects révélateurs et plus encore. Chacun a la sienne et moi, c’est celle-ci. Selon moi les boutiques ne vendent pas que des articles, ils vendent quelque chose de pensé, de réalisé, de fini. J’aime aussi beaucoup étudier la mode: comment elle est apparu, a évolué, comment elle s’est transformée au fur et a mesure des siècles. Je lis beaucoup d’ouvrages (nottament de vieux bouquins) sur celle-ci qui m’indique la vision des personnes sur les matières et aspects, la conception d’un motif et ses origines…

Lorsque l’on porte un vêtement on n’est pas simplement enveloppé de quelque chose, c’est une démarche que l’on emporte avec nous partout où l’on va, et le mieux? C’est qu’on peut la choisir et laisser parler son imagination. Bien évidemment que personne n’a rien à dire dessus, car elle est unique.


3. Un metier, mon metier. Un futur, mon futur. 

Cela fait près de 4 ans que je prévois de travailler dans la mode. J’ai développé un goût pour celle-ci assez fort et je me suis toujours demandé “pourquoi pas en faire ton métier ?”. Quand on pense métier dans la mode on pense tout de suite aux designers, couturiers, à la vente/marketing etc… Je ne voulais pas de tout ça. Je voulais un métier qui combinait mes deux passions: l’écriture et la mode. J’ai donc décidé depuis ce moment là de devenir rédactrice de mode (ou Fashion editor, en anglais). C’est un métier qui m’a tout de suite interpellé, je me suis demandé si c’était un vrai métier (quand je dis vrai c’est: “qui existe”) car oui je ne veux pas faire un métier pour l’argent, car c’est tout simplement pas le but d’une vie. Rédactrice de mode consiste à écrire pour un magazine de mode, parler des tendances, des collections, aller aux défilés, prendre de belles notes, interviewer des fashion icons, montrer ses idées et plus encore. Je me suis dit, si ce métier n’existe pas alors je vais l’inventer. Toutes les nuances qu’il y aura dans le métier de mes rêves je les ajouterai par moi même, pour faire un métier qui me correspond à 100%.

Actuellement, je me prépare à faire une troisième année d’anglais dans une université à l’étranger pour me permettre d’obtenir un diplôme d’anglais: car je pense que l’anglais est une langue primordiale pour avoir des contacts et travailler dans la mode. Et pendant mon temps libre je travaille aux Galeries Lafayette de ma ville. Et je peux dire que j’ai eu la chance d’avoir l’expérience de travailler dans ce magasin de mode. Je cherchais un établissement uniquement dédié à la mode, pour me donner une idée de ce monde et pour me faire de l’expérience dans cette dernière (car oui il faut connaitre par coeur tous les termes de la mode, les matières et les styles + savoir conseiller). Cette expérience m’a conforté dans l’idée que c’est dans ce milieu que je veux travailler jusqu’à la fin de mes jours. Alors certes la vente, ça reste la vente. Mais on apprend beaucoup. Travaillant au milieu de grandes marques, je pouvais voir les dernières collections toutes fraichement sorties par moi-même, j’étudiais personnellement les modèles, les matières, les formes car je prenais ça au sérieux. Je partageais avec les clients mes idées, mes opinions, je pouvais les conseiller dans ce qui leur correspondait le mieux, ce qui demandait de savoir le vocabulaire de la mode (aussi pour la mode masculine). J’étais clairement motivée à travailler à la fois au milieu de fringues et au milieu de maquillage ! J’étais comme une petite fille à Disneyland quand on m’a demandé de vendre des talons aiguille.

Si vous aussi vous êtes passionnée par cela mais ne savez pas pourquoi, écrivez juste sur une feuille tout ce que vous aimez à propos de la mode, ou de n’importe quel autre theme d’ailleurs. Vous y verrez plus clair sur votre motivation et vous pourrez vous rendre compte du chemin à faire pour parvenir à ce que vous voulez vraiment. Ne laissez pas les sites internet vous dire “2000€ débutant/ 4000€ confirmé” ou encore “5 ans d’études / école XXX” tout ceci ce n’est pas ce que recherchent de vrais passionnés. Une vraie entreprise passionnée ne verra que vos qualités et ce que vous avez réalisé dans la vie, pas votre CV avec vos diplômes. Je parle bien sur pour certains métiers, c’est évident que les études sont importantes, je le dis moi la première. Je trouve d’ailleurs qu’à l’étranger la façon de voir les choses est juste différente. C’est en faisant que l’on se crée de l’expérience. 

Par exemple, j’ai créé ma boutique de mode en ligne, c’est vraiment quelque chose que je voulais faire et c’est dans cette optique que va s’orienter ma vie. Je pense que cela va m’apprendre beaucoup de choses et me fera une expérience en plus. J’aime ce que je fais et je suis heureuse de là où je suis aujourd’hui. Et si cela ne fonctionne pas ? Et bien tant pis, l’important c’est d’essayer et de ne rien abandonner.

De plus si j’ai un conseil c’est de se créer des contacts, un “carnet”, c’est très important dans n’importe quel domaine de la mode. Si c’est dans la mode que vous voulez vous lancer, commencez maintenant. Où je me vois dans quelques années ? Travaillant avec du tissu de n’importe quel manière que ce soit. Si la mode, le design, les couleurs vous intéressent, pour bébé ou adulte n’hésitez pas a créer ce qui vous chante. Créez des choses, testez les ! Faites parler votre imagination et ne regardez pas toujours les bouquins qui vous dictent comment le faire, levez le nez et soyez créatifs dans ce genre de métiers et surtout ne perdez aucun espoir de faire ce que vous rêvez de faire.

 Pour ma part: la mode est un métier, la mode est un empire.


J’espere que l’article vous aura plus

n’hesitez pas a laisser un commentaire

a bientot 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply