Culture mode

Une histoire à savoir sur le bout des lèvres.

g

Il est un indispensable pour toute tenue que ce soit le jour comme la nuit, il permet de vous rendre irrésistible. Il vous habille pour toutes les saisons, tout ceci est contenu dans un bâton… Vous l’avez deviné, je veux bien-sûr parler du…ROUGE A LÈVRES. Apprécié de plus en plus par les jeunes filles, dans toutes ses teintes, ce tout petit objet se faufile dans tous les sacs à main. Du mat au satiné en passant par les crémeux, les rouges à lèvres séduisent des hommes par milliers. Voulez-vous savoir toute l’histoire du rouge aux lèvres et les secrets qu’il nous dévoilent ? De son invention jusqu’à aujourd’hui ? Cet article va peut-être changer votre vision de ce « simple » tube de couleur et c’est pourquoi j’ai décidé de vous en faire un article, de cette beauté du quotidien.


Au commencement…

L’histoire glamour débute en Mésopotamie, de ça il y a plus de 5 000 ans. Si les femmes maquillaient leurs lèvres, c’est parce qu’elles représentaient une zone sensuelle du corps que les hommes aimaient regarder (et c’est toujours le cas !)  L’ingrédient du rouge à lèvre était simple : de la cire d’abeille pour la texture pâteuse mélangé à des pierres semi-précieuses broyées pour une couleur éclatante. Mais les ingrédients dans l’Egypte ancienne n’étaient pas des moins surprenant. En effet, la déesse Cléôpatre utilisait des algues de type Fucus. Pour lui donner un côté nacré, quoi de mieux que de rajouter des écailles de poissons ?

Elle utilisait aussi des cochenilleécrasés qui produisait de l’acide carminique qui donnait un beau rouge carmin. Elle récoltait donc ce magnifique pigment pour le mélanger à des œufs de fourmis pour obtenir la texture parfaite et faciliter son application.

Du côté de la Grèce, les femmes s’écrasaient une mûre sur la bouche qui donnait un effet violine aux lèvres, très apprécié des hommes de l’époque pour leur petit goût sucré. Aussi improbable que cela puisse paraître les hommes portaient aussi de la couleur aux lèvres.


guerlainPendant la première guerre mondiale, c’était les prostituées, les actrices et les demi-mondaines qui portaient du rouge à lèvre. 
Puis Coco Chanel a instauré après la guerre sa fameuse bouche rouge. La naissance du rouge à lèvres moderne est aussi attribuée au chimiste Paul Baudecroux qui invente dans les années 1920 le rouge à lèvre indélébile « Rouge Baiser ».

Au tour de Guerlain qui lance son célèbre rouge à lèvre avec son tube en métal qu’il nomme « ne m’oubliez pas » (voir photo ci-contre à gauche) Dans certains pays auparavant, comme l’Angleterre au XVIIIe siècle, le maquillage n’était pas la bienvenue sur une femme. Le parlement

Rouge-a-levres-Rouge-Baiserpouvait interdire par une loi le port du maquillage pour séduction des hommes. Les femmes étaient vues comme des sorcières pratiquant de la sorcellerie envers les hommes. Dans des pays,  encore aujourd’hui, le port de rouge à lèvres est interdit comme en Afghanistan mais reste quand même le produit de beauté le plus vendu au monde.

bb

De nouveaux systèmes d’ouvertures sont revus. Le premier étant le sytème coulissant, inventé en 1915 par l’Américain Maurice Levy avec un étui en métal.

En 1923, le deuxième système se met en place : le rouge à lèvres pivotant.  Inventé par un Américain, James Bruce Mason Jr. Encore aujourd’hui cette technique est utilisée pour la plupart des rouges à lèvres.

Le rouge à lèvres est devenu de plus-en-plus accepté au fil des années, puis au cours de 1940 et 1950, l’image du rouge à lèvre devient encore plus populaire notamment grâce à la télévision et aux films Hollywoodiens. Les actrices ne portent plus seulement du rouge synonyme d’élégance mais beaucoup plus de couleurs encore plus flashy.

C’est synonyme de femme fatale, je pense bien sûr à l’élégante Marilyn Monroemarilyn-rouge-a-levres qui est l’ambassadrice du rouge. En effet, l’élégance ne vient pas en 30 secondes et ça, Marilyn Monroe l’a bien comprit. Sa routine de maquillage n’est pas complète sans son rouge à lèvre qu’elle applique avec une incontournable technique. Plusieurs couches sont nécessaires pour arriver à un résultat parfaitement glamour.

Mais tout cela met en contraste les année 1960 car les lèvres sont devenues bien plus fades avec notamment des couleurs pêche. Quand Londres devient la capitale de la mode, le rouge à lèvres s’est fait populariser à nouveau par Twiggy et Mary Quant, deux icônes de la mode. De plus, le développement de la télévision en couleur va être un tournant pour les publicités qui auront beaucoup plus d’élégance et apparaîtront bien plus classes car en cette période la plupart des marques se développent.

photonon

Lorsque l’on passe dans les années 1980, Yves Saint Laurent, Mac dévoilent le bout de leurs nez mais également les parfumeries où l’on trouvera du rouge à lèvres comme Nocibé.

Au milieu des années 1990 s’ouvre une ère de choix car en effet la chaîne Sephora se développe un peu partout avec son premier magasin ouvert en 1995. Le gloss ou le rouge à lèvre parfumé sont maintenant en vente, ils sont plus enrichis en vitamines et en agents nourrissants.

Nous voilà au XXIe Siècle, de notre ère les rouges à lèvres se sont transformés. Le packaging n’est plus du tout le même. On y voit de la brillance et de l’originalité comme avec le nouveau rouge à lèvre de chez Christian Louboutin.

Le rouge à lèvres ne correspond plus qu’a un seul type de personnalité : les femmes glamour en portent mais on voit aussi le style rock s’y ajouter. 

L’année 2000 est surtout connue pour Leonard Lauder, président du conseil d’administration de la grande et célèbre firme Ester Lauder qui est l’auteur de « l’indice rouge à lèvre « , sa théorie montre que l’achat en hausse de rouge à lèvre ne coïncide pas avec l’indicateur économique du pays en période de crise. Pas assez clair ? Monsieur Lauder pense réellement que les femmes ont besoin de combler leurs manques en achetant du luxe et particulièrement du rouge à lèvre.

C’est donc comme cela que sont nées 80 ans de couleurs pour les lèvres. Ne pensiez-vous pas que le rouge à lèvre cachait autant de secret ? Plus rien n’est mystère pour vous dès à présent. Vous utiliserez maintenant cet outil en sachant son histoire, ce qui se cache dernière toutes ces multiples couleurs et nombreuses textures.


               Et maintenant, il y a quoi dans le tube ?

Pour la beauté de la femme il en faut des choses, tout ça c’est scientifique et naturel, enfin la plupart du temps car certains contiennent des métaux lourds toxiques tels que le titane. Des chiffres établis nous révèlent la vraie recette de tant d’années de magie. En effet dans les battons de rouge à lèvres on y trouve :

68% d’huiles naturelles comme le jojoba, cette plante originaire du Mexique est cultivée pour la cire. Mais il en existe bien d’autres qui donnent de la brillance au produit et également une bonne répartition du pigment dans toute la pâte. 

10% de pigments, qui eux sont naturels aussi. Mélangés avec de l’eau et à la préparation ils donneront la couleur finale du rouge à lèvre. Des laques de fluorescéine pour les nuances de rouge-rosé par exemple. Plus il y a de pigment plus le rouge à lèvres obtient une couleur foncé. Cependant il ne faut pas l’alourdir alors de petites doses suffisent.

10 % de cire, la plupart du temps naturelle, elle peut tout de même être chimique. Sous forme solide elle aide le rouge à lèvres à tenir debout. Ni trop solide ni trop mou, le bâton de couleur peut maintenant s’appliquer avec plaisir. 

10 % de beurres, que ce soit de karité ou de mangue, ils sont les éléments indispensables après les pigments et la cire. Ces beurres permettent de bien fondre sur les lèvres pour une application parfaite et un rendu final au top 

♥ 2% de… soins. Si peu ? Mais 2% qui vous permettra comme on le sait déjà de nourrir en profondeur la peau des lèvres et de les repulper pour un final parfait même après l’avoir enlevé. Prête à recommencer ?


Mon rouge a levre a un age de vie…

hhk

Eh oui, vous ne le saviez peut-être pas mais comme tout produit cosmétique les rouges à lèvres ont une « date limite de consommation », qui est de… 2 ans. Celui-ci est composé d’eau et est donc plus fragile que les fards à paupières n’en contenant presque pas.

Périmé mais pas encore jeté et toujours porté ? Il n’y pas de soucis à vous faire vous pouvez le garder tant d’années que vous le voulez. Seulement les petits 2% de soins contenus dans le bâton vont se dissiper fur et à mesure ainsi que la qualité de l’application pourra varier :  ne plus s’appliquer avec plaisir et peut sécher très rapidement sur les lèvres, il peut marquer vos bords de lèvres ou encore provoquer leur dessèchement.

Cela peut paraître étrange mais il faut bien surveiller son rouge à lèvre et l’aspect qu’il renvoie, des traces de moisissures peuvent apparaître.


Et l’utilisation du rouge a levre…

rag1

rag3 rag4

rag2

rag5

1- Le bec de flûte

2- Le bâton plat et lisse

4- La cuvette

5- L’arrondit

5- Le biseauté intact

Source photos : beautyexpress

Le rouge à lèvres peut être utilisé de différentes manières cela dépend de votre personnalité…


Je ne dois pas faire ca… et c’est compris !

Il y a des choses à respecter impérativement si vous voulez améliorer la duré de vie de vôtre bâton de couleur. Tout d’abord il ne faut pas, absolument pas, l’exposer à une trop forte chaleur, plus de 30 degrés et vous pouvez dire adieu à votre rouge à lèvres préféré qu’il faudra racheter. La cire fond c’est bien connu. 

Ne les laissez pas à l’air libre, cela peut les sécher. Sans bouchon pour montrer toute sa beauté ? Mais il risque surtout de finir séché et bien moins performant, comme périmé avant l’âge.

Attention aux bactéries que le rouge à lèvre peut développer à cause de l’eau contenu dans celui-ci. La prolifération n’est pas toujours automatique mais il faut faire attention et donc bien refermer son rouge à lèvres après chaque utilisation.

Évitez de le prêter à quelqu’un car cette personne peut aussi déposer des microbes sur le bâton et à la prochaine utilisation vous n’y manquerez pas. Il n’est pas possible d’attraper des maladies mais des infections de la lèvre ou encore de la bouche.

Traitez avec soin vos rouge à lèvres car la condition de traitement du produit peut aussi faire varier la durée de vie de celui-ci.

Côté look, je vous conseille de trancher et de ne pas appareiller le rouge à lèvre et les vêtements. Par exemple si vous porter un pull qui tire vers le rose bonbon privilégier des couleurs claires pour la bouche ou au contraire si vous portez un manteau marron clair privilégiez le mauve sur les lèvres.


Parler de rouge a levre avec des chiffres :

b25

Parler de rouge à lèvre c’est bien mais avec des chiffres, c’est mieux. Voici quelques chiffres qui pourraient peut-être vous surprendre:

Dans le monde, il se vend par année 900 millions de tube de rouge à lèvres, cela représente donc 75 000 par mois et 27 tubes par seconde.

Une étude a révélé que 99% des Américaines portent du rouge à lèvres alors que seulement 70% des Françaises en mettent.

Les tout premiers rouges à lèvres en bois se vendaient en moyenne à 1,75$ aux USA.

Lors des toutes premières éditions de rouge à lèvres, les plus chers, en métal, coûtaient… 32,50$ soit près de 30€ (aujourd’hui vous pouvez avoir la plupart des marques comme : un Rouge à lèvre Nars )

 Le rouge à lèvre le plus cher qu’il existe aujourd’hui coûte 45 000€, il est entièrement en Or et en Diamant, signé… Guerlain. 


Petit plus:

 Un peu de lecture apres cet article ?

Sylvie Bailly, 17,90€

Jean-Marie Martin Hattemberg, 29€

David Dumortier, 15€


Cet article vous a appris quelque chose ?
N’hesitez pas a laisser un commentaire.

A bientôt.

Previous Post Next Post

2 Comments

  • Reply Lise 13 juillet 2016 at 6 h 11 min

    Je ne savais pas tout ça et jai trouvé cet article intéressant !

    • Reply heyliblou 14 juillet 2016 at 11 h 29 min

      C’est vrai que moi même j’ai appris beaucoup de choses et c’est toujours intéressant et bien de savoir un « minimum » sur le produit que l’on achète.

    Laisser un commentaire